Le Monde, Émilie Grangeray
C’est un livre merveilleux, pour plusieurs raisons. L’histoire, contée avec beaucoup de finesse, permet de faire comprendre aux petits ce qu’est un dictateur (le lion impose ses quatres volontés aux autres animaux) et les conséquences de la triche (une activité à laquelle le même lion n’hésite pas à se livre pour gagner au « jeumagik »). Ensuite, parce qu’inspiré de la mosaïque antique Orphée charmant les animaux, visible au Musée d’Arles, il permet de se familiariser avec cette grande figure de la Grèce antique. Surtout, les enfants adhèrent tout de suite à cette fable grâce aux traits très expressifs que l’illustratrice Joanna Boillat a prêtés aux animaux. Et qui sait : peut-être que nos chers enfants-rois réfléchiront avant de tricher lors de leur prochaine partie de billes...

Bibliothèque Pour Tous
Jeumagik est une sorte de grand jeu de l’oie dont le plateau est orné d’un jardin en son centre, bordé de motifs géométriques. Selon le dessin, le joueur avance, recule ou reste arrêté. Le roi, vrai dictateur qui prend en otage les enfants des animaux qui se révoltent, a la ferme intention de gagner la partie, quitte à tricher. Mais chaque fois qu’il enfreint la règle, " trois notes " se font entendre et ébranlent sa toute-puissance. Les trois notes viennent de la lyre d’Orphée et l’histoire fait référence à une mosaïque romaine découverte à Arles : Orphée charmant les animaux […]. La fiction intègre bien les éléments de la mosaïque et les illustrations peignent avec talent les animaux présents autour d’Orphée. Le jeu, lui, rend attentif à la forme des motifs de la...