Tirelivres

Cet ouvrage, inclassable, est une savoureuse initiation à la découverte de la fameuse Tapisserie de Bayeux. Ce n’est ni une caricature, ni une parodie, ni une oeuvre irrévérencieuse ou iconoclaste singeant la broderie, mais un récit simplifié, une version épurée du conflit familial à l’origine de la conquête de l’Angleterre par Guillaume, conflit évoqué sur le mode humoristique d’une querelle enfantine. Les illustrations, tout en respectant la magie des images originelles, résultent d’un détournement plutôt réussi de certains motifs de la broderie. Il faut prendre cet ouvrage comme un exercice ludique dont la prouesse consiste, sans trahir la vérité historique, à proposer une sensibilisation originale à la production artistique. Pour les puristes du documentaire, deux pages sont affectées à la reproduction d’une scène de la bataille d’Hastings. On y précise également comment lire la Tapisserie de Bayeux.

Sophie Pilaire, Ricochet

Parce que le petit ne trouve pas de chapeau à sa taille, son cousin Edouard a promis au jeune Guillaume de lui donner sa couronne. Mais Edouard disparu, c’est un autre cousin, Harold, qui s’empare de la couronne. Guillaume est décidé à ne pas se laisser faire.
La conquête de l’Angleterre par la Normandie revisitée de manière synthétique et enfantine : la couronne n’est pas considérée de manière figurative, mais au premier degré, comme un vulgaire chapeau ! Entre le goûter et une ou deux provocations, Harold et Guillaume vont se disputer le couvre-chef… Cet humour moderne n’empêche en rien la véracité elliptique des faits ; on regrettera, éventuellement, que les informations finales s’intéressent essentiellement au contenant de cette tranche d’Histoire, la tapisserie de Bayeux, et moins à expliquer son contenu. Avec des collages de papiers texturés et dans les tons bruns et bleus, des contours en peinture marron sur plastique transparent, les illustrations étalées sur les double-pages rappellent aussi bien la broderie que le vitrail ou l’émail. L’omniprésence de la nature et des animaux, la perspective limitée et les situations symboliques signent également le Moyen-Age. Un petit régal à lire avec un adulte pour une mise en contexte !!

Choisir Un Livre

De grand format, cet album de qualité permet aux enfants de rencontrer une oeuvre d’art : la tapisserie de Bayeux. Réalisé en deux parties, l’ouvrage raconte d’abord l’histoire telle qu’elle s’est déroulée, dans un style contemporain, proche de l’univers des enfants ; cette narration s’accompagne de scènes peintes dans l’esprit de la tapisserie - mêmes perspectives, mêmes couleurs…- Puis, sous forme de questions-réponses, portant sur la reproduction de deux détails de la tapisserie (la bataille fait rage et la flotte fait voile vers l’Angleterre), le jeune lecteur est amené à découvrir des explications complètes sur l’oeuvre et son contexte historique. Une double vocation, pédagogique et ludique, attrayante tant pour les parents que les enfants et un support intéressant à exploiter en milieu scolaire

Voir toutes les critiques